30 Janvier 2011 Caire Archas

Sortie du Dimanche 30 Janvier 2011

Le Caire Archas (2632 mètres)

Les voici enfin ces sorties B+. Bien que la météo ne soit pas optimale pour ce dimanche nous décidons quand même de forcer la chance. Une course un peu loin de la frontière italienne va peut-être nous protéger de ce retour d’Est. Nous décidons donc ce vendredi soir de prendre pour but le Caire Archas. La voie normale est déjà un bel objectif de ski-alpinisme.

Après un samedi  après-midi pluvieux il fallait un bel élan pour se retrouver au rendez-vous ce matin. Pourtant tout le monde est là. 7 cadres et 8 participants. Presque un pour un. Départ en fanfare du terminus de la route de Salèse où nous montons en faisant la trace. Ce n’est pas si courant ici.

 Sur l’ancienne neige dure se trouve maintenant des accumulations de neige transportées par le vent. Après avoir atteint le col de Salèse nous tournons à gauche en suivant plus ou moins le chemin qui va nous mener au col de la Valette des Adus. Le rythme est bon et la météo semble se maintenir. Une fois dépassé le caire Archas, et avant de dépasser la Cime de la Costette, j’avais repéré grâce à la carte et à Géoportail que ces pentes pouvaient être non seulement une jolie pente école de piolet – crampons, mais aussi un accès rapide au sommet.

Après regroupement au pied de la pente et équipement, nous décidons de laisser là les skis. C’est donc 7 cordées qui partent corde tendue pour gravir les 200 mètres de pentes à 40, 45 degrés. La neige est alternativement croutée, et glacée, ou couverte par endroit d’accumulations. Prudemment mais sûrement nous nous rapprochons de la crête, et afin de nous protéger nous posons quelques sangles.

 Malgré le froid et le vent, le moral est bon car le ciel s’éclaircit un peu. Nous pouvons donc poursuivre pour atteindre, après encore 100 mètres de dénivelé, le sommet. Bientôt les premiers doivent céder la place aux suivants, et la descente est amorcée. En utilisant les différentes techniques de cramponnages,  nous traversons la crête pour atteindre la Cime de Costette, ceci  pour redescendre sur le col de la Valette.

 Cette dernière pente est éprouvante, car nous cheminons en plein vent. Enfin retour aux skis. La fenêtre météo s’est déjà refermée, mais le pari est gagné. Il ne nous reste plus qu’à nous laisser glisser jusqu’au col de Salèse ; puis aux voitures. C’est en voyant le sourire de nos 3 filles apprenties-alpinistes autour d’un chocolat que j’ai su que la journée était réussie.

Alors, à dans 15 jours…

Merci à tous

Vos serviteurs, Andréas, Frédéric, Jérôme, Eric, Patrick, Thierry, et Patrick.

Le commentaires sont fermés.