Archive pour juillet 2013

14 juillet 2013 – Arêtes de la Pointe André – Cycle Initiation/Perfectionnement

En ce jour de Fête Nationale, nous avons eu le plaisir d’assister à un magnifique défilé sur les Arêtes de la Pointe André. Quel bel enchaînement de gendarmes, tous escaladés avec brio par la Compagnie des Aspirants Funambules! Au générique, honneur à notre seule majorette, Hélène, à laquelle étaient venus s’ajouter les vieux «briscards», Georges, Éric, Robin et Jean-Pierre, rompus à ce genre d’exercice. Quant au bouquet final, nous ne fûmes pas mécontents d’admirer le spectacle son et lumière depuis nos voitures… Bref, merci à vous tous pour cette journée, au timing parfait! Pascal P.

Un grand merci aux participants Hélène, Pascal, David, Jean Louis, Christopher, Patrick, Thibault et Jean Pierre et à mes 2 acolytes, Georges et Robin, sans qui rien n’aurait été possible. Eric D.

Mercredi 03 juillet : l’Eperon Demenge, la « Rolls Royce » de la Cougourde

J’avais dans l’idée qu’il en  fallait encore une avant de nous quitter pour les « grandes vacances ».

Quoi offrir de mieux à mes complices que ce « must » de l’escalade des Alpes Maritimes.

Pour la dernière, je lance le pari de l’Eperon Demenge , avec une météo d’une précision chirurgicale, à près de 2900m d’altitude !

Avec cette 25ème sortie dans le cadre du CAF, nous terminons en beauté le formidable semestre passé ensemble…  cerise sur un gâteau. Et quel gâteau ! Un mur de gneiss irréprochable , 400m de verticalité soutenue, qui nous offre  5 heures d’escalade inoubliable.

2 cordées de 3. Une de filles et une de garçons. Le choix idéal qui permet d’éviter les habitudes, et continuer à tisser des liens forts entre nous.

Un peu de lecture au Lagarot de Sagnes, face aux immenses dalles de la cime IV et nous voilà au pied du névé. Nous sommes en juillet ! Il fait froid . Les nuages nous enlacent. Collants et bonnets pour chacun de nous. Brrr… Les gants de ski sont sortis. Je me souviens avoir lu que la première hivernale de cette voie date de 1966. 6 heures d’ascension pour Ruggieri et Ughetto en plein mois de mars. Soit 4 ans après son ouverture par Guy Demenge, Etienne Isch-Wall et Jean louis Martinoty.

Je suis super heureux d’avoir accompagné mes amis jusque là , et me dit que dans cette face ouest, nous allons faire honneur aux intrépides conquérants qui ont marqué cette montagne depuis plus de 100 ans. (Jean Plent  à la cime IV en solitaire … en 1895 !)

Aldo

notre bonne vieille Cougourde !

explication de texte:

le gros névé au départ :

et c’est parti ! 2 longeurs en 1

le dièdre ad hoc !

derrière ça suit …

ça pousse aussi !!!

Linda s’accroche …

dans la longueur dure, c’est l’aboutissement de tous les efforts 

la pause méritée , ravitaillement attendu.. gâteaux faits maison !!

puis c’est la traversée du « Z » …

Doc éclaircit sa voix, la petite chorale se met en place…

les « sopran’s « …

 

et FredÔ  tout la haut, sa cape sur le dos …

Linda dans la plus belle longueur de la voie…

ça se complique…

accroche toi !

Doc et les poulettes …

thé hilarant ? gâteaux mystérieux ? ou substances interdites ? …

les zygomatiques fatiguent plus que les bras ..

 

la guirlande

effets prolongés … visiblement ça passe pas !

comique…

comète  …

rappel de la IV , avec un peu de sérieux tout de même

pas pour tout le monde…

suivez nous, la descente c’est par là …

et voilou ! derrière nous la cime IV, on ne vous dira pas l’horaire. On savait qu’il ne pleuvrait pas, et on voulait plus se quitter… 

 

La tribu des « rainbow warriors » au refuge, pas malheureuse du tout …

merci Hugo pour la photo. On reviendra manger tes tartes aux myrtilles