Mercredi 29 juin 2016 : Le Glas sonne au Baou !

Mercredi 29 juin 2016 : Le Glas a sonné au Baou et les ‘Kiai » résonnent encore dans les ruelles de St-Jeannet tant ma cordée a lutté dans les dévers de cette magnifique voie. Sans doute une des plus belles, si ce n’est la plus belle et la plus intéressante  de la grande face dans ce niveau.

Ce que je présentais comme un cadeau à mes compagnons s’est avèré une épreuve….

La lutte dans la 5ème longueur leur a été fatale. En effectuant ce passage en 6b bien bloc et technique sur la gauche, je croyais tester le moral des troupes pour envisager la sortie en 6c au dessus de la vire aux œufs. Bien mal m’en a pris . Les aiguilles de ma montre ont tourné un long moment avant de voir leurs mines défaites au relais. (Le vol dans le passage ne remet malheureusement pas les pieds dans la ligne)  La bagarre qui s’en est suivi a laissé des traces dans leurs bras pour tout le restant de la voie.  Il a fallu négocier sérieusement et encourager tant bien que mal, pour au moins gagner la vire aux œufs et ne pas nous dérober dans les échappatoires.

Restait  la 7 ème longueur où j’ai cru cette fois ci que j’allais définitivement perdre des amis en les entendant soupirer, s’ énerver,  jusqu’au  « cri qui tue » lors de la remontée éprouvante sur corde …

Finalement nous sommes sortis en …. 8h.  Le soleil a tapé fort, j’ai vraiment eu peur de prendre des coups , et pas de soleil !

Le personnage principal du roman d’Hemingway était un « pro «  de la dynamite ». C’est un peu ce qui a manqué dans les bras de Véro.

A refaire avec les mêmes. Le temps effacera les blessures comme on dit, et le niveau sera remonté d’ici là j’espère.

Aldo

                                             « Kiai !!! « 

animated%20gif(2)

Les photos :

la petite marche d’approche au pied des voies…Le Glas_001

la ligne quasi directe…Le Glas_002

Julien en tête dans L1 (6a) …Le Glas_003

de beaux mouvements, un bon équipement …Le Glas_004

une fissure bien raide avant R1Le Glas_005

julien semble à l’aise…Le Glas_006

la sortie et la rampe fissurée, sorte de grosse écaille avec de bonnes prises de mains…Le Glas_007

Julien enchaineLe Glas_008

Véro dans la 1ère longueur et ses premiers dans une voie de ce niveauLe Glas_009

la rampe de sortie…Le Glas_010

un moyen de ne pas se fatiguer…Le Glas_011

vue du relaisLe Glas_012

Julien plutôt content de cette première longueur. Relais à compléter…Le Glas_013

Véro en réversible…Le Glas_014

Véro à la recherche de l’itinéraire ( pas de points avant la lunule dans le dièdre)Le Glas_015

Julien fait un footingLe Glas_016

Le Glas_017

le vautour vient nous rendre visite.  Il est temps de bouger…. Le Glas_018

la sortie de L7 en 6b+ (6c?)Le Glas_019

la dernière longueur avant les oeufs (6b)Le Glas_020

Le Glas_021

La cotation change au fil des temps . Le TD sup d’origine  ressemble plus aujourd’hui à une EDinf. Initialement la 1ère longueur était cotée 5sup par les ouvreurs. Maintenant elle est reconnue pour un 6a. La seconde reste 5c. La 3ème est toujours cotée 5sup, il faut vraiment grimper dans les derniers mètres et prendre un peu sur soi.

La 4ème : le 6a est revu à la baisse,  5c dans le topo de Alpes Sud.net et celui de Jean Claude Raibaud

Quant à la 5ème elle est remontée d’un ton. De 6a+ on passe aujourd’hui à un 6b bien soutenu. (à droite la ligne parallèle que l’on a pas prise, c’est la longueur de la Super Malet en 6a) .

L7 n’a pas bougé. Le magnifique dièdre bombé au départ de la vire est revue à la hausse. 6c dans Alpes Sud.net au lieu de 6b+

Quant à la fissure suivante en 6b, elle reste 6b jusqu’à la vire aux œufs

La longueur de sortie que nous n’avons pas faite, était cotée 6b+ par Stéphane Benoist et Jean Capitan qui l’ont ouverte en 1992 . Aujourd’hui elle est notée 6c.

 

Le commentaires sont fermés.