La saison 2002 a été l’occasion pour les membres de la Commission Escalade et Alpinisme de parcourir une nouvelle fois les voies du Mercantour. Cette année, en plus du plaisir procuré par ces escalades, nous avons porté une attention particulière au rééquipement des voies. Nous pouvons d’ores et déjà le dire, le rééquipement est bon dans l’ensemble.

Nos avis restent absolument subjectifs, mais, ils nous semblent en toute logique, qu’il n’y a pas eu de suréquipement ni de déséquipement massifs et notoires (à part peut-être pour les voies de la face Nord du Petit Cayre où nous ne sommes pas encore allés). Il est évident qu’un jeu de coinceurs et/ou de friends reste nécessaire pour l’ensemble des voies. Le caractère « montagne » des voies n’ pas été retiré, fort heureusement!

Un équipement « quasi falaise » à été réalisé sur l’éperon NW du triangle du Pélago ainsi qu’au contrefort SW du Ponset pour la voie « Sacrilège chez les conformistes ». Ces deux voies présentent de belles longueurs en 6a max avec un 5+ obligatoire. Dans le même niveau de difficulté (ou légèrement plus soutenue) la voie « Terre d’Exil » est une perle rare, c’est de l’escalade sans souci!

L’arête W du Ponset, les arêtes S du Petit et du Grand Cayre ont été ré-équipées à merveilles! Les variantes restent non obligatoires, mais pour des raisons de sécurité ou … d’esthétisme des modifications ont eu lieues.

  • rééquipement de la variante de départ de l’arête Sud du Petit Cayre en 5+ pour éviter de grimper sous l’énorme bloc détaché
  • rééquipement (très proche) de la variante Dufranc de l’arête Sud du Grand Cayre en 6a pour éviter un 4+ herbeux
  • équipement d’une longueur en 5 qui passe en droite de la Tour Rouge (6a/b, Ao/5)

Les éperons NW et W du Petit Cayre restent de superbes classiques, avec une mention spéciale pour la NW raide, rocher franc mais un peu…courte. Le dièdre des Parisiens reste un voie d’excellence dans le secteur Madone des Fenestres, la cotation maximum vaut 6c avec des longueurs en 6a/6 b soutenues et engagées. Les « friends » seront plus que jamais vos amis!

Au Cayre Barel, il semblerait persister une erreur sur la première longueur de l’éperon NW où la cotation annoncée (4+) devrait être revu à la hausse (6a sur la sortie avec retour au sol car grande difficulté de rajouter des protections).

Aux Erps, la voie Dufranc est correctement équipée, mais il faut quand même rechercher l’itinéraire. A partir du relais 3, il est très aisé de rejoindre la voie « Champagne » où, la difficulté technique ainsi que l’engagement, augmentent.

A la Cougourde, nous n’avons pu parcourir que deux voies à ce jour, l’ éperon Demenge ainsi que la Directe à la IV. La « Demenge » a été ré équipée sur spits dans le même esprit qu’auparavant. Tous les relais sont sur deux points non reliés. Il nous semble dommage de conserver la première longueur si peu équipée, (45m, 4+, 1 piton) d’autant plus que le rajout de protections n’est pas des plus commode.

La Directe à la IV demeure une voie ancienne, sans rééquipement pour les deux premières longueurs. Cette caractéristique n’enlève rien au charme de la voie, bien au contraire! Les longueurs suivantes sont correctement équipées au regard du niveau de la voie.

Il reste bien d’autres voies à parcourir, pour certaines nous manquons d’informations « sérieuses » à leurs sujets et pour les autres, nous n’avons pas eu encore le temps d’y aller! Nous nous gardons donc bien de diffuser des informations non confirmées. A ce titre, il serait souhaitable qu’un topo complet soit créé sur les voies du Mercantour.

L’ensemble des cordées de la section.