Archive pour la catégorie ‘Escalade Jeunes’

12/10/2013 – Groupe 20-35 ans – Sortie Escalade La Turbie

Des débutants attentifs !!

Première sortie collective pour le tout nouveau G2035 !

Escalade à La Turbie en ce samedi 12 octobre.

Pour Tous, des débutants aux Grimpeurs confirmés !

Dimanche 13, Randonnée Montagne au Clapier !

 Jean Pierre en pleine démonstration !Kévin toujours très pédagogue !Nono supervise !

 

06/10/13 – première du Groupe 20-35 – Pointe André

Très belle journée dans le secteur de la Madone de Fenestre !! Oui, quelques fois la météo…!!!

Une bonne occasion pour une « avant-première » sortie du nouveau groupe 20-35 ans du club :

 Initiation Alpinisme à la Pointe André avec Grégory.

 Groupe 20 35 - Gregory

A samedi 12, pour la sortie Escalade !!

Escalade jeunes au Cap Dramont

Dimanche 20 mars, premier jour du printemps nous sommes allés grimper au Cap Dramont.
En un mot une base de l’escalade en club!

Emilie, dos à la mer:

Ce n’est pas tous les jours qu’il faut passer par le port pour aller grimper:

Rocher prisu et adhérent……..

…………magnifique vue sur la mer:

Le seul bémol, c’est que le secteur est souvent victime de son succès!

Stage d’escalade des jeunes à Noël

Du 19 au 22 décembre, avec Lucie et 8 jeunes de la commission Escalade, nous sommes allés grimper en Provence.
Le 1er jour, nous avons été au Dramont.
Bien protégé du vent d’Est, nous avons escaladé les belles dalles sculptées et le superbe 5c/6a du Pilier du Soleil.

Le lendemain, nous avons visité involontairement en mini bus le centre de Marseille. Le GPS nous a remis sur le bon chemin pour atteindre la Calanque de Sormiou. Ouf, on s’y sent mieux qu’en ville!

A 10, répartis en 4 cordées, nous avons réalisé le Tour du Bec de Sormiou ainsi que la première longueur de l’arête du Bec.
L’ensemble constitue un parcours élégant, parfois aérien et l’escalade se déroule sur un rocher blanc non patiné.

Les 2 jours suivants, nous avons grimpé dans les dalles de la Sainte-Victoire. Bien que je grimpe régulièrement dans les grandes voies de ce sommet, les secteurs de falaise valent vraiment le coup.
Dans le niveau 4 et 5, le rocher est complètement extraordinaire.
Il est râpeux, adhérent et finement ciselé.
Il faut réfléchir pour grimper, accepter une bossette pour un pied important et grimper relâché sur des prises de mains pas forcément franches.

La météo sur les 2 derniers jours ne nous a pas gâtés.
Au début, nous avons grimpé entre les gouttes puis le lendemain, nous avons grimpé avec les gouttes, le vent et le brouillard!

+ de photos
http://www.guides06.com/le-blog-actus/9-blog-escalade/508-escalade-sur-les-falaises-du-sud-de-la-france

Escalade en falaise à Big Ben

Dimanche 21 novembre avec un petit groupe d’enfants et d’adolescents, nous sommes allés grimper à la Turbie au secteur Big Ben.

En raison des pluies de la veille,  la plupart des voies sont trempées. Mais sur la côte d’Azur, Dame Nature est bienveillante: la grotte de Big Ben nous accueille avec plusieurs voies faciles et sèches.

Un peu en amont à droite de « Canicule », 2 nouvelles longueurs en 6a permettent de grimper sur un rocher à trous francs avec de brèves sections déversantes.

Cependant, une journée à Big Ben serait incomplète sans son fameux pendule. On s’y est presque tous essayé. Certains crient, d’autres jurent ou implorent Ciel et Terre d’être cléments. Finalement, pour tous, le constat est unanime: c’est marrant et pas dangereux.

Marc, du haut de ses 9 ans, n’a pas beaucoup d’appréhension.

Alex, on dirait qu’il vole!

Sébastien s’offre le pendule depuis le relais de Big Ben: émotions garanties!

A bientôt pour de belles sorties en falaise.

Stage d’escalade pour les enfants

Profitant des vacances scolaires de la Toussaint, nous sommes allés avec Emilie, Juliette, Gaetan, Nicolas et Alexandre grimper 3 jours sur les falaises autour de la Palud sur Verdon.

Le premier jour, nous avons bénéficié d’un soleil généreux pour escalader au secteur de l’Ecole à Saint-Auban. Les voies sont inclinées et techniques, le calcaire est rugueux.

Juliette sur un beau pilier en 5c.

Emilie grimpe sur le dièdre bien fissuré, très beau aussi.

Les 3 garçons, Gaetan, Nicolas et et Alex, sur la marche de retour.

Après une bonne séance de grimpe, un bon repas le soir au gîte l’Etable permet de repartir le lendemain en pleine forme.

Le lendemain, à Chateaudouble, le temps est déjà couvert. La pertubation est annoncée en fin d’après-midi.

Alex démarre par un très beau 6a, « Oriane ». Le rocher est bien différent de Saint-Auban et oblige à modifier sa gestuelle.

 

Le dimanche 31 octobre, il pleut des trombes. Sur les conseils des locaux, nous allons nous réfugier à la grotte de Hulk.

L’accès est déjà en soi une petite aventure avec les cordes fixes gorgées d’eau, la tyrolienne à franchir, la via ferrata, les vires humides et les passages d’escalade. Sur place dans la grotte, il pleut autant dedans que dehors. Nous nous sommes bien amusés quand même, une fois que l’on était tout mouillé on ne risquait plus grand chose.

La descente a été une formalité, tous encordés et tous riants de cette eau qui nous tombait sur la tête!

Bravo à ces 5 jeunes,car je suis persuadé que pas mal d’adultes auraient bien eu des difficultés avec ces conditions météo.

La fin du stage aura lieu du 20 au 22 décembre. Nous aimerions grimper dans les Calanques…sous le soleil.

STAGE Jeune du 30 au 3 Juillet 2003

1er JOUR

Pour un bon commencement, c’est un bon commencement ! !

Après 1 heure d’attente à Charles Hermann, le minibus arrive enfin et on peut partir à la clue de Coaraze où tout le monde prend au moins 10 minutes pour mettre la combinaison de canyoning ! Par contre, tout le monde s’est éclaté dans le canyon en faisant des toboggans et des sauts qui pouvaient atteindre jusqu’à 7 mètres ! ! Les filles avaient un peu peur mais la plupart des garçons ont sauté sans hésiter.
Bref, c’était super ! Au retour, entre les batailles de polochons des garçons et les discussions des filles, c’était le bazar ! ! !
Au dîner, on a mangé de la soupe, du poulet et de la salade de fruits avec des cigarettes russes tout en racontant des blagues.
Le soir, les filles se racontaient des histoires d’horreur mais vraiment terribles ! ! !

2ème JOUR

Dès le matin, réveil à 6h30 afin de déménager les affaires dans les dortoirs que nous avait aimablement prêté le curé. Après, petit déjeuner à 8h avec beurre, confitures, cafés, chocolats chauds et thés … et enfin départ pour la Colmiane (Charlotte était malade et n’a pas pu venir avec nous) dans le minibus de Gérard ou la voiture de Bernadette. Une fois arrivés, nous retrouvons Pierrot et Christophe pour louer le matériel de la Via-Ferrata. Nous voilà équipés face à la Via. Evidemment, il y a une certaine appréhension chez les premiers à tenter une Via face à sa hauteur impressionnante. Mais d’autres paraissent agacés car ils ont déjà fait celle de la Colmiane. Dernières recommandations et départ. Deux groupes sont formés : les filles (menées par Gérard et Pierrot) et les garçons (menés par Christophe). Les garçons partent en premier. Nous sommes passés par le chemin des Aiguillettes pour monter sur le pic des Aiguillettes. Nous avons franchi la passerelle en haut et nous avons suivi un chemin qui nous a amené à une longue paroi très haute. Une fois cette partie de la Via franchie, nous avons fait un arrêt casse-croûte et les 2 groupes se sont retrouvés pour refaire encore 2 groupes différents : ceux qui continuaient et ceux qui arrêtaient pour aller à la salle d’escalade de la Colmiane. Il était 13h30. A 16h30, nous nous sommes retrouvés et nous sommes repartis en direction du refuge. Arrivés, nous devions nous installer dans les nouveaux dortoirs (moins confortables mais pas désagréables) et nous doucher. La douche était tantôt gelée, tantôt bouillante et personne n’y est resté très longtemps. Puis nous avons mangé un bon repas. Et après quelques ennuis des garçons avec le curé à propos d’un ballon qui l’embêtait, nous nous sommes couchés à 21h. Enfin les filles et certains garçons se sont couchés car les autres garçons ont faits la java jusqu’à 23h ! !

3ème JOUR

Charlotte est partie hier soir et Arthur est malade. Bref, tout le monde n’est pas bien !
Le petit-déjeuner est, comme d’habitude, très copieux.
Encore une fois, nous faisons du canyoning. Dès que nous sommes arrivés l’eau était gelée mais le canyon était plein de toboggans et de rappels sauf que il y avait moins de sauts que la première fois. Nous avons mangé à 15h30 sur la table d’une colonie de vacances. Gérard proposa aux volontaires d’aller voir l’OGCNICE (vus le matin – même à Saint – Martin) mais ils n’étaient malheureusement pas là alors le minibus est rentré au refuge et chacun a regagné son dortoir. Pendant que les garçons regardaient les filles par la fissure, entraient dans leur chambre. Vers 19h, le reste du groupe est arrivé. Le soir, on a mangé et on est remonté dans les dortoirs.

4ème JOUR

Réveil tôt le matin pour préparer les affaires, puis petit-déjeuner. Nous sommes ensuite allés à Saint-Martin de Vésubie afin d’aller au site d’escalade Guy Dufour (pour la troisième fois de l’année). Il y avait différentes parois : du 3a au 7b. A midi nous avons mangé le  » délicieux repas  » (Le chocolat avait fondu entièrement et le camembert avait coulé et inondé les autres aliments).
Puis nous avons grimpé jusqu’à 16 heures (des garçons ont eu des problèmes avec Gérard à propos de photos …). A 16h nous avons rangé les cordes et les affaires et nous sommes descendus au minibus et au pick-up. Christophe nous a quittés pour aller faire une Via-Ferrata et Pierrot nous a à tous offerts une glace 2 boules. Et enfin le retour à Nice qui dure longtemps. Et, arrivés à Charles-Hermann, nous avons remercié Gérard, Bernadette, et Pierrot pour ce super stage à la montagne.

Arthur et Alma REMION
Juillet 2003