Sortie raquette 6 janvier 2013; Cime de la valette des adus 2449 m

Le coin est tellement beau qu’on y retourne toujours volontiers, même si on connaît déjà… La preuve ? 21 inscriptions enthousiastes pour cette rando raquette à la Cime de la Valette des Adus. Et, signe de la belle vitalité de la section, 6 nouveaux adhérents, tout sourire, viennent joyeusement s’insérer dans notre file indienne ! Sans parler de deux skieurs de rando qui nous rejoignent pour la journée, mais à raquette, histoire de goûter à un autre genre de plaisir : bienvenus !

Un groupe de skieurs du CAF est déjà en train de s’équiper au niveau du gîte du Boréon. Un second groupe colle les peaux à la fin de la route déneigée, au niveau du vallon de la Lèche. Nous nous équipons côte à côte. Puis « chacun sa route, chacun son chemin », nous mettons le cap sur le col de Salèse. 1000 mètres de dénivelée nous attendent. Mais la montée tranquille dans ce beau vallon permet de chauffer les jambes et d’apprivoiser le souffle : les fêtes sont passées par là… sans commentaire…Traditionnelle halte au col de Salèse

 

 

Bel enneigement ! quelle luminosité dans l’air, et quelle douceur toute printanière ! Ragaillardis par le thé chaud, les bananes et autres remontants sortis des sacs, nous reprenons notre route en direction du col de la Valette des Adus,en passant sous le caïre Archas 

Gabriel est en tête , il nous montre les restes d’une avalanche de plaque sous la pointe des adus et malgré un manteau neigeux bien stabilisé, la prudence est de mise.

Michel ferme la marche, on le repère à son rire si communicatif… Les photographes du groupe s’en donnent à cœur joie : dans ce secteur du Haut-Boréon, les quatre horizons sont plus photogéniques les uns que les autres.

                            Pointe de Giegn, Les tablasses, Tête sud des bresses, cime de frémamorte

Que d’idées de ballades ! En début de saison neige, nous avons tous une énorme fringale de découvertes, et les raquettes qui nous démangent…

Le petit vent qui nous accueille au col n’a rien de méchant, mais nous ne nous éternisons pas.  une belle crête neigeuse nous attend à présent, opération crampons ! Pour deux nouvelles adhérentes, c’est une première expérience. Les messieurs du groupe sont à leurs genoux, pleins de prévenance, pour les aider à fixer solidement les lanières… Voilà qui donne envie de redevenir néophyte… 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean, qui est toujours vite prêt, se voit confier la mission de faire la trace jusqu’au sommet. Nous le suivons, tout heureux de mettre nos crampons dans les belles marches bien fiables qu’il prépare pour le groupe.

Photo souvenir au sommet. Mais nous sommes si nombreux que nous devons nous serrer les uns contre les autres pour tenir dans le champ de l’objectif. Tout le monde a le sourire, peut-être surtout celles qui viennent de faire leur première expérience de cramponnage, elles sont radieuses ! Redescente sans problème, la neige tient bien et la pente n’est pas impressionnante.

Nous retrouvons sous le col les deux personnes qui nous y attendent et, bien à l’abri du courant d’air, et nous cassons la croûte au milieu des gros rochers chapeautés de neige qui composent un paysage un peu irréel, ponctué de belles lignes très pures sculptées par le vent.Le retour à la voiture se fait dans la gaieté qui signe les randos réussies. A Lantosque, nous retrouvons d’autres amis raquettites qui reviennent, tout contents, de l’exploration d’un beau vallon de la Gordolasque. Tiens ! ça fait un moment qu’on n’a pas été voir de ce côté-là, tiens-tiens… quelle bonne idée…                                                                                 A bientôt : Chantal


Le commentaires sont fermés.