Dimanche 22 février 2015 : mont des Moulines, Tête de Charnay et du Garnier

Toute la semaine nous avons scruté le ciel et la météo. La neige est bien tombée sur Valberg et notre sortie au mont Démant s’annonçait sous les meilleurs hospices. On chausse les raquettes sur la route au niveau du pont de Cougne et après le contrôle des DVA c’est parti !!

Entre 20 et 30 cm de neige fraiche, quel bonheur les traceurs se régale et les granges de l’impegnet sont vite là. Première halte ravitaillement avant d’entrer dans le vif du sujet : la montée en
direction du col du refuge

Mais déjà des inquiétudes, des volutes de neige giclent du col des moulines et la progression du groupe 1  de Denis et Michel est  plus lente presque ratrapé  par le reste de la troupe

Arrivé sur la crête  quelle  surprise !!!  Ou est passé la neige tombée samedi Dément le vent qui soufflait du Démant.
Toute la montée  sous le mont Joyo est complètement dégarnie . les rafales de vent emportent qui un gant, qui un bâton, qui un bonnet.

Faute de grives on mange des merles, le démant se ne sera pas pour aujourdhui Qu’importe : Direction le hameau de la colle via les moulines, où la cabane des bergers, elle, est complètement  ensevelie.

Le pic nique est le  bien venu. Repus le groupe 1 décide de monter
à la tête de Charnay puis à la tête du Garnier. le groupe  2 se contentera du Garnier .La progression dans la forêt est lente : toute la neige du démant a atterri ici !!!

Tout le monde se retrouve au sommet pour admirer la vue  sous un soleil printanier.

La descente en direction du vallon de la lapière est un vrai régal, 500 m  de belle poudre comme on l’aime

Et c’est à Beuil, à la terrasse du café, que se termine cette belle journée. Merci à nos encadrants  et  à  la semaine prochaine 

Gabriel 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le commentaires sont fermés.