Dimanche 3 février 2019 Une trilogie dans la poudreuse ! Pommier Giarons Cluots

Pommier Giarons Cluots (2106 mètres)

 Dénivelée : presque 1000 mètres, distance : presque 12,5 kms

 

Le mail de Denis nous a mis la larme à l’œil : week-end annulé à cause des conditions météo et, surtout, du risque avalanche… La traversée Saint-Dalmas-le-Selvage / Bayasse / Saint-Dalmas-le-Selvage restera pour l’instant dans les cartons, sage décision dictée par la prudence et l’expérience…

 P1080484

Mais un mail de Gabriel nous redonne presque aussitôt le sourire : cap sur les Cluots au départ des Buisses, une destination privilégiée les jours de risque 4, et sur laquelle nos encadrants misent de temps à autre. Nous sommes toujours partis du col de la Couillole, mais aujourd’hui nous allons faire connaissance avec un nouvel itinéraire, celui de la crête de la Crébasse.

DSC09623

cl2

Tout contents, nous chaussons les raquettes sur le parking de la petite station des Buisses, après une montée vigilante (merci chauffeurs !) sur la M30 pas encore déneigée. Nous sommes 29, dont Gabriel, Denis, Annie, Patrick, Michel et Tony.

P1080490

Quatre copains habitués de nos sorties raquettes sont aujourd’hui en formation « neige-avalanche » dans le même secteur que nous, mais eux partiront du col de la Couillole. Bravo pour cette initiative : plus il y aura de personnes formées et sensibilisées dans les groupes, plus nos randonnées gagneront en professionnalisme, et donc en sécurité pour tous.

cl3

cl16

C’est parti ! Quel bonheur, toute cette poudreuse immaculée ! Quel plaisir de randonner enfin en silence, même à 29 ! Fini ce bruit de ferraille si caractéristique des raquettes raclant sur la neige dure, qui nous accompagnait depuis le début de la saison comme celui d’une colonne de bagnards traînant chaînes, cadenas et boulets… Nous voilà en immersion dans la douceur : douceur pour les pieds, douceur pour les oreilles, douceur pour les yeux. Et pour couronner le tout nous traversons, pour commencer, le quartier Fortunette, avant de nous diriger vers Les Douces, quels noms propices à l’inspiration !

P1200481

DSC09635

D’ailleurs, inspirons un grand coup, car voilà la première pente. Respectueux des consignes des pisteurs qui sont déjà à pied d’œuvre, nous longeons le bord des pistes, accompagnés par le bruit du télésiège et par la musique que diffuse la station intermédiaire au bord d’un petit lac. Il s’agit de la réserve d’eau pour les enneigeurs, au chômage technique pour quelque temps grâce à la « vraie » neige !

 DSC09631

Le paysage est magnifié, encore engourdi sous la neige, cette grande magicienne qui a le talent de faire du tout neuf avec de l’ancien. Nous évoluons dans des décors en noir et blanc, sur lesquels se détachent les notes vives de nos vestes et doudounes. Mais où est donc passé la 2eme compagnie …

cl6

P1200484Premier sommet en vue, le Pommier ; premier regroupement ; premier tour d’horizon ; premiers flocons… Nous dévalons joyeusement en direction de la baisse de Clari : galoper dans une longue pente de poudreuse nous met toujours de belle humeur !

 cl7

cl8

À ce rythme-là, le second sommet du jour est rapidement atteint, la tête de Giarons, sous un soleil timide qui nous revient de loin. Le but de la journée est dès lors en vue : la tête des Cluots. Denis trace dans une belle couche de neige vierge jusqu’au sommet, avec ce qu’il faut de zigzags pour nous éviter trop de fatigue, merci à lui !

 P1080550

P1200492Il n’y a pas que Denis qui brasse, trace et tasse la neige : voilà un beau blanchon, porte-bonheur de nos montagnes, dont la trace coupe la nôtre, et qui avance péniblement tout là-haut, sous la tête de l’Abric. Qui l’a vu ? Tony, Michel, Patrick et Jean ! Voilà le privilège des serre-files !

cl11

cl13

La photo souvenir nous regroupe au sommet. Mais le vent glacial qui se lève se charge de mettre tout le monde dans le sens du retour, et à grandes enjambées ! Direction la cabane de l’Abric, dont les dimensions sont adaptées à l’alignement de nos 29 postérieurs.

 P1200515

Pendant que nous reprenons des forces et des calories, nous assistons au spectacle magique de plusieurs snowkites sur les pentes qui nous font face. Ils remontent si aisément les pentes, pour s’offrir de nouvelles descentes de rêve… c’est assez fascinant. Le vent est leur allié, et cette complicité nous rendrait presque jaloux, nous qui sommes si dépendants de nos jambes fatigables…

 DSC09663

P1200521

Le repas rapidement expédié, nous gravissons la tête de l’Abric et prenons la direction du retour, par un bien agréable parcours en crête puis en forêt. « Une calade comme je les aime », savoure Joëlle. Et tout le monde est d’accord.

 P1200526

P1200533

Profitant d’une pause, Alain fait circuler une petite flasque de grappa. Vu le sourire réjoui de ceux qui y trempent les lèvres, le breuvage semble être de qualité… Même le raisonnable Vincent L., déjà tourné dans le sens du départ, se fige et fait demi-tour en entendant le mot « grappa » !

 DSC09669

Pour les amateurs de boissons moins radicales, il y a le bar l’Aventure, le bien nommé : pour les plus rapides, ce sera « dedans », et pour les moins dégourdis, « dehors », sur la terrasse abritée. Tout le monde trinque avec gratitude au retour de la neige, tandis que Michel nous raconte l’été de ses 17 ans sur les bords de la Loire : on fait provision de rire et de bonne humeur pour un moment…

 P1080568

Merci à tous nos encadrants pour cette si belle journée aux Cluots, un plan B qui mériterait largement d’être coté en plan A ! Quelle belle nouvelle : la neige est de retour, un mot qui rime opportunément avec « Mercantour » …

Le commentaires sont fermés.